Paris sportifs

Paris sportifs : pourquoi les étudiants en raffole ?

Depuis l’été 2010 et l’autorisation des paris sportifs en France à travers la création de l’arjel (autorité de régulation des jeux en ligne), de nombreux étudiants essayent de monétiser leurs connaissances plus ou moins réelles dans l’univers du sport professionnel. Il s’agit d’un moyen comme un autre de gagner de l’argent et de financer ses études en générant des compléments de revenus si les gains générés par les paris sportifs sont supérieurs au montant des mises.

Particulièrement présents dans les écoles de management du sport ainsi que dans les universités proposant un cursus diplômant sur les sciences et techniques des activités physiques et sportives, mais pas uniquement, les étudiants sont d’une manière générale de grands consommateurs de paris sportifs. Les meilleurs d’entre eux se révèlent parfois être de grands spécialistes, qui génèrent au quotidien des dizaines voir centaines d’euros. Effectivement, la vie étudiante constitue un passage de vie intermédiaire entre l’adolescence et l’entrée dans la vie active. Pendant cette période, la plupart d’entre eux vont chercher à obtenir leur indépendance financière. Si la rigueur et la méthode sont de mise, les paris sportifs peuvent se présenter sous la forme d’un tremplin pour ceux qui sont à la recherche de celle-ci.

Jeunes, actifs et sportifs dans une société qui accorde de plus en plus de place aux loisirs, beaucoup d’étudiants sont définitivement passionnés de sports et de son environnement. Pratiquer un sport est une activité ludique, de même que de regarder un match professionnel entre amis par exemple, que cela soit dans un stade ou depuis un écran de télévision. Parier de l’argent sur un événement sportif que l’on suit en direct ajoute une saveur supplémentaire à l’activité.

Pour conclure, les paris sportifs peuvent, pour certains, constituer un moyen ludique pour faire passer le temps lors d’un cours ennuyeux ou lors d’une heure sans cours. Pour d’autres, les paris sportifs peuvent être un véritable mode de vie. Pour cette seconde catégorie d’individus, rien n’est laissé au hasard dans leur quête du succès.

Témoignage de Jean, parieur professionnel sur le football et étudiant en Master Management du Sport à Paris

« J’avais pour habitude de parier quelques euros au tabac, pour passer le temps et m’amuser avec mes camarades de promotion. En Staps, on aime tous le sport et les challenges, donc les paris sportifs est une activité qui est naturellement venue à nous. De plus, avec toutes les publicités qui nous entourent, que ça soit à la télévision, dans le métro ou sur internet, nous pouvions difficilement résister à la tentation. Ainsi, je me suis inscrit sur plusieurs plateformes de paris sportif en ligne afin de toujours profiter des meilleures cotes ainsi que des bonus financiers proposés à l’inscription sur un nouveau bookmaker. Avec mon ami Martin, nous adorons nous concurrencer l’un l’autre, et faire le point à la fin de chaque journée qui entre nous deux à encaisser le plus de bénéfices. Bien entendu, on ne peut pas gagner à tous les coups, et nous essayons de ne pas trop nous vanter lorsque nous avons subi quelques pertes évitables… En définitif, sans que le jeu ne soit une addiction ou une drogue, nous nous amusons bien au quotidien et essayons de garder une vie sociale avec les personnes qui nous entourent ! Aussi, même si c’est compliqué, j’essaie de ne pas délaisser les cours. Obtenir mon diplôme à la fin de l’année est très important, car je ne pense pas que je resterai parieur toute ma vie et il est plus raisonnable d’allier une autre activité professionnelle à côté de cette source de revenus très variable. »

ad2

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

To Top